450px_Flag_of_Russia_svg450px_Flag_of_Saint_Vincent_and_the_Grenadines_svg600px_Flag_of_Djibouti_svg600px_Flag_of_Ethiopia_svg600px_Flag_of_French_Polynesia_svg600px_Flag_of_Guadeloupe__28local_29_svg600px_Flag_of_Indonesia_svg600px_Flag_of_Tanzania_svg720px_Flag_of_Brazil_svg750px_Flag_of_Martinique_svg750px_Flag_of_Saint_Barthelemy__28local_29_svg750px_Flag_of_Spain_svg756px_Flag_of_Qatar_svg800px_Flag_of_Costa_Rica_svg800px_Flag_of_Europe_svg800px_Flag_of_France_svg800px_Flag_of_Greece_svg800px_Flag_of_Guatemala_svg800px_Flag_of_Italy_svg800px_Flag_of_Japan_svg800px_Flag_of_Madagascar_svg800px_Flag_of_Mauritius_svg800px_Flag_of_Mexico_svg800px_Flag_of_Saint_Martin__28local_29_svg800px_Flag_of_Sint_Maarten_svg800px_Flag_of_the_Dominican_Republic_svg800px_Flag_of_the_People_27s_Republic_of_China_svg800px_Flag_of_the_Seychelles_svg800px_Flag_of_the_United_States_svg800px_Flag_of_Tunisia_svg800px_Flag_of_Vanuatu_svg

SOIF D AILLEURS

ILES MYTHIQUES VOLCANS ACTIFS LAGONS TURQUOISES POPULATIONS INDIGENES FLORE ET FAUNE SAUVAGES VILLES CHARGEES D HISTOIRE EVADEZ VOUS AVEC MOI

VOICI MES BUZZ VIDEOS LES PLUS RECENTS CLICK DESSUS POUR LES VOIR

14 avril 2012

CAMBODGE ANGKOR 2011 (12) TEMPLE D'ANGKOR VAT

LA VIE EST LA SEULE AVENTURE DONT ON EST SUR DE NE PAS SORTIR VIVANT, ALORS DANS L'IMMEDIAT PROFITONS EN (Maurice et Kathia KRAFT)

Notre prochaine étape nous ramène dans les ruines d'Angkor et plus particulièrement dans un des temples les plus célèbre, Angkor Vat. Ce temple à été contruit durant la première moitié de Xll ième siècle durant le règne de Suryavarman II.

C'est le plus grand temple et probablement le plus beau des temples khmers consacré à Vishnu.

angkor vat

Ce temple se caractérise par ses pyramides centrales concentriques typiques des temples montagnes, et des galeries concentriques.

Nous entrons d'abord dans la grande galerie gravée sur plus de 600m de long et 2m de hauteur. On y trouve à l'est le barratage de la mer de lait et la victoire de Vishnu sur les Asuras. A l'ouest la bataille du Lanka et de Kurukshetra. Au nord la bataille de Devas et Asuras, puis la victoire de Krishna sur Bana. Au sud une procession historique et une représentation du ciel et de l'enfer.

Image saisie 5

Image saisie 6

Image saisie 8

Image saisie 11

Nous rentrons ensuite dans les pyramides centrales s'élevant jusqu'au mont Meru symbolisé par la pyramide centrale.

Image saisie 12

Image saisie 13

Image saisie 14

Image saisie 15

Image saisie 17

Nous ressortirons du domaine d'Angkor Vat par la galerie Ouest en traverssant les douves par un pont surplombant les eaux entourant l'univers d'Angkor Vat.

Image saisie 16

Image saisie 18

Le reste de la journée sera consacrée à la visite d'un village Kmère. Tout commencera par un cours de cuisine locale chez l'habitant qui nous hébergera pour la nuit.

Image saisie 19

Image saisie 20

Image saisie 21  Image saisie 22

Nous dégusterons ensuite la préparation chez notre hôte du jour.

Image saisie 24

Après une petite sieste nous emprunterons un tuk tuk pour un après midi shopping dans les boutiques des artisans locaux.

Image saisie 23

Image saisie 25 Image saisie 26

Au passage nous visiterons encore un autre temple, le Banteay Samre. Ce temple date de la première moitié du XIIiéme siécle et des travaux furent également réalisés au XIIIiéme siécle sous Jayavarman VII. Il est du style  Angkor Vat.

Image saisie 27

Image saisie 29

Image saisie 30

Image saisie 31

En fin d'après midi, de retour au village, nous visiterons les artisans qui fabriquent de petit objets vendus sur les marchés de Siem Reap.

Image saisie 32

Image saisie 34

Image saisie 33

De retour chez notre hôte, nous dînerons sous un incroyable vol de termites.

maison locale_nuit 3 chez l'habitant_vol de thermites_01 

......

 

 

 

 

Posté par seafire44 à 18:20 - ASIE - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 décembre 2011

CAMBODGE LE LAC TONLE SAP

LA VIE EST LA SEULE AVENTURE DONT ON EST SUR DE NE PAS SORTIR VIVANT, ALORS DANS L'IMMEDIAT PROFITONS EN (Maurice et Kathia KRAFT)

Aujourdd'hui nous quittons les temples d'Angkor pour le lac Tonlé Sap.

Depuis Siem Reap nous rejoignons ses rives en traversant d’immenses champs de lotus. Nous y ferons une petite halte, recueillant à l’occasion quelques graines pour des plantations futures.

tonlé sap_lotus_01

lac tonlé sap_lotus_02

lac tonlé sap_lotus_03

Un port est en cours d’aménagement. Il est en apparence relativement loin des bords du lac. En fait nous sommes en saison sèche et il faut utiliser un long chenal pour atteindre le lac. A la saison des pluies, le lac double sa superficie et le port est alors en pleine eau.

lac tonlé sap_port_01

Il faut naviguer une bonne demie heure dans ce chenal boueux où se croise les bateaux de touristes et les barques des pêcheurs.

lac tonlé sap_01

lac tonlé sap_chenal_03

En saison sèche, la profondeur du lac ne dépasse pas 1m50 ; il atteindra facilement 6m durant la mousson.

Ce lac à une hydrologie unique en son genre. Bien que quelques autres rivières s’y déversent durant les pluies, l’alimentation principale vient du sud par la rivière Tonlé Sap, se liant au Mékong à Phnom Penh.

flux tonlé sap

Durant la saison des pluies, le puissant débit du Mékong est, par le jeu de légères différences d’altitude, insuffisamment évacué par son delta et de ce fait près de 20% de ses eaux remontent par le principe des vases communicant dans la rivière Tonlé Sap et le lac.

lac tonlé sap_04

A la saison sèche, le processus s’inverse, et le lac se vidange dans le Mékong via la rivière Tonlé Sap.

Ce flux et reflux des eaux est propice à la migration de la faune avicole et explique une exceptionnelle abondance de poissons dans ce lac. Aux habitants permanents, les poissons noirs, s’ajoute  les poissons blancs migrateurs descendants du Mékong.

lac tonlé sap_05

Nous traversons le lac pour rejoindre le village de pêcheur de Kampong Plouk. Très retiré, le village n’est pas envahi de touristes.

Les bâtisses sont  dressées sur des radeaux de bambous et le village flottant peut ainsi s’adapter aux variations du niveau des eaux.

lac tonlé sap_village preak toal_04

lac tonlé sap_village preak toal_05

 Les villageois sont alimentés en produits de toutes sortes par des colporteurs venant de Siem Reap et traversant le lac avec ces sampans.

lac tonlé sap_06

 Outre la pêche, les villageois ont des activités variés comme ici l’élevage de crocodile.

lac tonlé sap_07JPG

 Les rives du lac étant envahies par les jacinthes d’eau.

lac tonlé sap_jacinthe d'eau_03

Les tiges séchées sont utilisées pour confectionner des objets tressés. Les femmes associées en une sorte de coopérative, fabriquent tapis, sacs, chapeaux qu’ils vendent aux touristes de passage.

lac tonlé sap_jacinthe d'eau_01

lac tonlé sap_jacinthe d'eau_02

 Lors du retour à notre embarcadère de départ, nous ferons une halte dans un autre village juste à l’entrée du chenal. Du fait de l’accès facile, le flot de touristes y attire de pauvres hères cherchant à vendre bananes et babioles

lac tonlé sap_vente de fruit_01

alors que leurs enfants, assis dans des baquets métalliques, quémandent quelque argent contre une photo avec un python.

lac tonlé sap_village chong kneas_01

 C’est une autre ambiance que nous nous empresserons de quitter au plus vite.

........

Posté par seafire44 à 18:25 - ASIE - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 décembre 2011

CAMBODGE, SIEM REAP, TISSAGE DE LA SOIE

LA VIE EST LA SEULE AVENTURE DONT ON EST SUR DE NE PAS SORTIR VIVANT, ALORS DANS L'IMMEDIAT PROFITONS EN (Maurice et Kathia KRAFT)

De retour à Siem Reap, une visite incontournable est celle d'une fabrique de soie naturelle. Ici la chaîne complète de production, de la culture du ver à soie à la vente est concentré dans une sorte de copérative.

Les muriers sont cultivés dans un champ à proximité des ateliers.

soie culture du murier_01

Les feuilles sont ensuite cueillies pour alimenter des myriades de vers.

soie_vers à soie_01

Repus, les vers se transforment en chrysalides et tissent leur précieux cocons.

soie développement des cocons_01

soie_ cocons_02

Le cycle complet de production est schématisé sur ce petit tableau.

soie_cycle de production_01

Vient ensuite le filage des bobines de fil par des moyens rudimentaires.

soie_filalage des cocons_01

soie_filage des cocons_02

La teinture est ensuite obtenue par trempage et chauffage dans des chaudrons avec des plantes soyeusement sélectionnées.

soie_teinture du fil_01

Le travail de l'artiste vient ensuite sur ces antiques métiers à tisser.

soie_tissage_01

soie_tissage_02

soie_tissage_03

soie_tissage_05

La visite se poursuit par un hall d'exposition de pièces d'exception.

soie_hall d'expo_01

Enfin, c'est le magasin de vente où nous ferons l'acquisition de quelques pièces sympatiques.

soie_vente_01

 

........

Posté par seafire44 à 18:35 - ASIE - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 décembre 2011

CAMBODGE ANGKOR 2011 (11) TEMPLE PRASAT KRAVAN ET BARAY OCCIDENTAL

LA VIE EST LA SEULE AVENTURE DONT ON EST SUR DE NE PAS SORTIR VIVANT, ALORS DANS L'IMMEDIAT PROFITONS EN (Maurice et Kathia KRAFT)

Au sude Pré Rup et à l'Est d'Angkor Vat la route passe devant un groupe de cinq tours en briques n'ayant rien de spectaculaire à première vue. Il s'agit du temple Prasat Kravan.

angkor-map_01

Il fut érigé au début du Xième siècle sous le règne de Harshavarman Ier

prasat kravan

temple prasat kravan_01

Ce temple est consacré à Vishnu selon les décorations qui s'y trouvent.

Deux des tours offrent des bas reliefs sur les murs. Dans la tour centrale Vishnu est omniprésent. Ici Vishnu est chevauchant Garuda

temple prasat kravan_vishnu_03

Sur le mur sud, Vishnu est présenté chevauchant l'océan avec dans ses mains ses quatre attributs: le disque,la conque,la massue et la fleur de lotus

temple prasat kravan_04

Nous poursuivons notre route en direction du Baray occidental, restauré et remis en eau. Ses dimensions sont de 8km X 2,2Km.

Baray occidental_08

baray occidental_02

C'est ici que nous déjeunons dans un restaurant typique allongés dans des hamacs.

Baray occidental_04

Baray occidental_05

Tout autours le marché offre ses odeurs et couleurs exotiques.

Baray occidental_07

baray occidental_boutique et resto_01

........

Posté par seafire44 à 19:30 - ASIE - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 décembre 2011

VOYAGE AU COSTA RICA

LA VIE EST LA SEULE AVENTURE DONT ON EST SUR DE NE PAS SORTIR VIVANT, ALORS DANS L'IMMEDIAT PROFITONS EN (Maurice et Kathia KRAFT)

Voici un circuit organisé par un ami , Eric Gay du Costa Rica, un petit bijou hors des sentiers battus, n"hésitez pas à le contacter si cela vous branche. C'est super!!!!!!

INTERNATURA FRCR

Eric Gay

AP. 64–3100

SantoDomingo – Heredia

Costa Rica – América Central

Tel / Fax: (506) 22 44 10 74

E.mail: veloforet@yahoo.fr

www.internatura-frcr.com

Cédula Juridica: -3-101-363512-

LA TRAVERSEE DU COSTA RICA

Kayak – Vélo - Trekking

18 Jours / 16 Nuits

Cette expédition est réservée à des Sportifs-Aventuriers  bénéficiant d’une excellente condition physique et désireux de connaitre différentes facettes du pays  et de s’immerger totalement durant quelques jours au beau milieu du plus grand massif de forêt tropicale humide d’Amérique Centrale. L’activité « kayak » est accessible à des débutants ; aucune préparation n’est requise pour l’étape à vélo.

Dans le parc International La Amistad (Cordillère de Talamanca), la faune est abondante (tapir, jaguar, pumas, reptiles, oiseaux, grenouilles,…..) mais il est extrêmement difficile de voir tous ces animaux du fait de la densité et de l’immensité de la fôret, le plus souvent on observe des traces de tapir ou de félins. Par contre, côté flore, on est généralement plutôt émerveillé en, découvrant une telle diversité : orchidées, plantes épiphytes, mousses, fleurs de sous-bois, bromélias,….

Nous aurons sans doute l’occasion d’observer davantage la faune en visitant les parcs nationaux de  Corcovado et Cahuita. 

Il s’agit d’une traversée assez engagée du fait de l’impossibilité de communiquer (pas de signal téléphone) durant environ 5 jours et de la difficulté d’évacuer un éventuel blessé. De plus, il s’agit de l’une des régions les plus pluvieuses du pays (entre 4000 et 5000 mm/ an), qui plus est, l’itinéraire emprunte parfois le lit d’une rivière, il est donc possible de rester bloqué quelques jours dans un campement, en attendant la décrue. De ce fait, La durée de l’expédition est variable en fonction des conditions : entre 6 et 10 jours.

Durant plus de 4 jours, nous ne rencontrerons personne et serons totalement immergés au cœur de cette immense jungle. Durant plus de 3 jours, nous évoluerons entre 1700 mètres et 2200 mètres d’altitude, les températures peuvent être fraiches durant les nuits (environ 10 à 12 °c). Les conditions seront très sommaires, nous bivouaquerons (hamacs) toujours à proximité d’une source d’eau

Incontestablement, il s’agit de l’une des plus belles aventures que l’on puisse vivre au Costa Rica. Le contraste est saisissant entre la façade Pacifique (plutôt sèche) et la façade  Atlantique (très humide).

A travers les quelques rencontres que nous ferons, nous appréhenderons mieux la manière dont vivent les populations autochtones.

 

Ce voyage peut être organisé durant les mois de mars et avril et est modulable en fonction de vos goûts et de votre disponibilité.

 

TOUR - ITINERAIRE 

 

 

LES ETAPES

 

1° jour :      Voyage avion PARIS-SAN JOSE

Je vous accueille à votre arrivée prévue en soirée. Transfert en bus à l’hôtel situé dans un quartier historique, au centre de San José.

2° jour :      Biodiversité – Transfert – Tour Café

San José – Santa Maria de Dota (75 Km)

Visite de l’institut national de la biodiversité (INBIO) pour mieux comprendre ce qui caractérise le Costa Rica : sa formation géologique, sa biodiversité, ses parcs nationaux. Puis nous gagnerons, en bus le village de Santa Maria de Dota (70 Km – 1h30) ou nous serons reçu dans une coopérative pour une visite sur le café (récolte et transformation).

Nuitée dans un petit hôtel.

 

3°Jour :     Ecosystèmes d’altitude – Kayak mangrove

Santa Maria de Dota –San Isidro - Punta Mala  (170 Km)

Départ en bus vers 7h30, passage d’un col à près de 3400 mètres d’altitude, petite pause pour gravir à pied un petit sommet (40 minutes aller-retour) d’où il est possible, par temps clair, de voir les deux océans et découvrir le paramo (végétation d’altitude). Nous continuerons notre route en direction de la façade pacifique du pays en passant par la petite ville de San Isidro, la station balnéaire de Dominical puis nous longerons l’océan sur 40 kilomètres.

Nous pratiquerons le kayak afin de découvrir une magnifique mangrove ainsi que les oiseaux et les animaux qui l’occupent.

Nuit dans un hôtel confortable situé dans une belle vallée, au bord d’une rivière.

 

 

4° jour :  Transfert Bahia Drake  - Balade - Plage

Après deux heures trente  de route nous arriverons à Bahia Drake, village situé dans un cadre idyllique. Nous nous installerons dans notre hôtel puis nous irons découvrir à pied les très belles plages avoisinantes, baignade.

Nuit dans un petit hôtel.

 

 

5 ° jour :    Transfert en bateau (1 heure) – Matinée balade à travers le Parc National Corcovado (La Sirena)- Après midi retour  Bahia Drake (1 h en bateau)  - Repos

Après une heure de bateau, nous débarquerons sur la plage de la Sirena et entrerons dans le parc national Corcovado. L’endroit est idéal pour observer une abondante faune sauvage (cochons sauvages, chevreuils, toucans, coatis, singes, félins,….) ainsi qu’une des plus impressionnantes forêts tropicales d’Amérique Centrale (arbres gigantesques et rares).

En fin de matinée, nous regagnerons Bahia Drake en bateau ( 1h ), repos-plage en cours d’après-midi.

Nuit dans le même hôtel que la nuit précédente.

 

6°  jour :  Transfert en Bateau à Sierpe  - A Vélo jusqu’à Buenos Aires (80 Km – entre 4 et 5 h.)

Nous prendrons le bateau (1H) pour gagner Sierpe. Nous naviguerons tout d’abord en mer puis sur une belle rivière dont les berges sont couvertes de mangrove.

Nous rallierons le village de Buenos Aires à vélo en suivant la vallée du Rio Grande de Terraba, jolis paysages, étape légèrement bosselée mais pas franchement difficile. Nous traverserons la petite ville de Palmar Norte puis quelques rares villages indigènes Terraba situés au bord de la rivière du même nom.

Depuis Buenos Aires, village entouré de plantations d’ananas, un véhicule  nous emmènera jusqu’à Ujaras (communauté indigène), environ 15 kilomètres de mauvaise piste. Notre guide indigène nous accueillera dans sa famille ; nous installerons nos hamacs puis nous découvrirons le mode de vie des habitants en nous baladant à travers ce tout petit village. 

7° jour :     Ujaras (480 m) – Col (2240 m) – Quebrada Kuisa (2070 m)

Environ 9 heures de marche    

Descente: -170 m   Montée: +1760 m 

 

Il s’agit véritablement de l’étape la plus difficile du fait de l’important dénivelé positif (1760 mètres), de la grande distance parcourue, sans oublier le poids conséquent des sacs puisque nous transportons notre nourriture pour 10 jours. A ce sujet, pour cette première étape,  il est recommandé de faire appel au service d’un porteur afin de ne pas s’épuiser dès le premier jour et  être en pleine forme pour le reste de l’itinéraire !

Nous débuterons l’étape vers 5 heure du matin afin d’éviter les grosses chaleurs. Sur la première partie de l’itinéraire, les points de vues sont superbes et tout particulièrement sur le Cerro Durika (3280 m), point culminant de la région.

Durant les deux premières heures, nous randonnerons à travers des zones habitées sur des chemins qu’utilisent les indigènes Cabécars pour se rendre au village d’Ujaras. Puis, nous débuterons une très longue et belle montée tout d’abord sur des crêtes couvertes de savanes, puis, après 1400 mètres de dénivelé positif,  nous rentrerons dans la forêt tropicale humide pour en ressortir le tout dernier jour de la traversée. Après avoir passé le point culminant (2240 m) de toute la traversée, nous basculerons sur la façade Atlantique du pays et pénétrerons à l’intérieur du parc international « La Amistad ». Petite descente afin de regagner notre lieu de bivouac situé au bord d’un ruisseau. 

 

 

 

 

 

 

 

8é jour :     Quebrada Kuisa (2070 m) – Quebrada Kirigu (1765 m)

Entre 5 et 6 heures de marche

Descente: -750 m   Montée: +445 m 

Nous débuterons l’étape par 100 mètres de dénivelé positif pour parvenir sur une crête d’où nous aurons une vue ample sur les massifs montagneux et l’immense massif forestier qui s’étend à perte de vue. Le sentier n’est pas toujours bien ouvert et notre guide doit fréquemment utiliser sa machette pour dégager la végétation ; il faut parfois ramper sous des amas de mousses et de végétation pour se frayer un passage. Descente à travers une forêt dont le sous étage est composé de bambou ; traversée d’une belle rivière et remontée sur des crêtes d’où nous pourrons de nouveau voir les sommets avoisinants ainsi que quelques massifs rocheux qui émergent de la forêt. Nous suivrons une crête, puis apercevrons une magnifique cascade près de laquelle nous installerons notre campement. Nous aurons sans doute l’occasion d’agrémenter notre souper avec des cœurs de palmiers car le campement est installé au milieu des palmiers dont on consomme le cœur.

Possibilité d’aller au pied de la cascade en remontant le lit de la rivière.

 

9°  jour :   Quebrada Kirigu (1765 m)– Camp Inbio (1700 m)

Entre 6 et 7 heures de marche

Descente: - 475 m   Montée: + 410 m

Nous débuterons la journée par deux heures de marche entre le lit et les berges de la rivière afin de rejoindre la vallée du rio Coén ; cette partie de l’itinéraire peut s’avérer délicate si la rivière est en crue et il faut être préparé à patienter quelques heures voir quelques jours dans ce dernier cas.

De 1600 mètres d’altitude, nous repasserons à plus de 1900 mètres, l’itinéraire chemine à travers une succession de crêtes entrecoupées de quelques rudes descentes et montées à travers une forêt tropicale humide magnifique ou abondent les espèces végétales (palmiers, fleurs, plantes épiphytes,..), un vrai paradis. Fin d’étape descendante pour regagner un joli ruisseau au bord duquel nous installerons notre campement.

10°  jour : Camp Inbio (1700 m)– Camp Rio Tapari (645 m)

Entre 5 et 6 heures de marche

Descente: -1260 m   Montée: + 205 m 

 

Nous débuterons l’étape par une légère descente puis une petite remontée pour rejoindre la fameuse Fila Bugu que nous suivrons durant plus de 4 heures pour parvenir jusqu’au fond de la vallée du Rio Tapari.

Au fur et à mesure que nous perdrons de l’altitude, nous découvrirons différents type de forêts tropicales et les espèces d’oiseaux seront de plus en plus nombreuses. En fin  d’étape, nous perdrons 500 mètres d’altitude sur une très courte distance, cette descente est assez éprouvante du fait de la pente et du type de terrain, plutôt glissant et donc éprouvant physiquement.

Nous traverserons le rio Tapari pour aller installer notre campement sur une plateforme aménagée entre le bord de la rivière et la forêt. Si le niveau de la rivière est bas, la traversée s’avère facile, dans le cas contraire nous installerons une corde pour nous sécuriser.

11 °  jour :  Camp Rio Tapari (645 m)– San José Cabecar (425 m)

Entre 6 et 7 heures de marche

Descente: -510 m   Montée: + 380 m

Nous pénétrerons dans des zones qui ont été habitées par les indigènes Cabécar lorsque les compagnies bananières ont envahi leurs territoires facilement cultivables ; aujourd’hui, la nature a repris ses droits et la végétation a de nouveau envahi la zone. Dans la première partie de l’étape, nous traverserons des forêts primaires et secondaires puis nous suivrons le lit de la rivière Cuén pendant une bonne partie de la journée. A certains endroits, lorsque la rivière devient tumultueuse (gorges) nous remonterons sur les flancs de la vallée, successions de petites montées et descentes.

Contrairement aux deux jours précédents, nous profiterons à nouveau de très beaux points de vue sur les montagnes et vallées avoisinantes.

En fin d’étapes nous traverserons les premières zones cultivées et installerons notre campement près de la première maison indigène qui se situe tout près du village de San José Cabécar.

 

12 ° jour :    San José Cabecar (425 m) – Village de Coroma(170 m)

Entre 6 et 7 heures de marche

Descente: -690 m   Montée: + 435 m

La dernière étape n’est ni facile, ni difficile mais très différente  du fait que nous traverserons des zones habitées et rencontrerons sans doute des indigènes Cabécars en cours de route. Dans cette région, les habitants vivent presque en autarcie (chasse, pêche et agriculture) ; leurs maisons sont construites de manière traditionnelle.

Nous marcherons tout d’abord à travers des plantations de bananes et de cacaotiers avant de traverser, comme des funambules, un  impressionnant pont suspendu constitué par trois câbles. Nous longerons la rivière Cuén une petite heure durant avant de la retraverser sur un pont digne de ce nom. Quelques deux cent quinze mètres de dénivelé positif pour passer un petit col, petite descente pour parvenir à sortir de l’imposante cordillère de Talamanca ; arrivée dans une immense vallée. Succession de petites montées et descentes avant d’aborder la dernière ligne droite sur un bon chemin  bien large et légèrement descendant pour parvenir jusqu’au petit village indigène de Coroma.

Nous installerons sans doute nos hamacs sous le porche de l’église.

13 °  jour :         Coroma  – Sepeque – Suretka – Bribri – Puerto Viejo

Nous traverserons le rio Cuén en pirogue puis, en une vingtaine de minute de marche, nous regagnerons le village de Sepeque où nous monterons dans un bus local puis dans une  pirogue qui nous conduira jusqu’à Suretka (~ 1 heure de trajet). Ce voyage en bus et en pirogue est réellement dépaysant car, après des jours au milieu de la jungle, on se retrouve immergé aux milieux des populations indigènes et l’on retrouve peu à peu le monde civilisé.

De Suretka, nous regagnerons Bribri et Puerto Viejo en bus, environ 1h30 de trajet pour arriver au bord de la mer des Caraïbes.

Retour possible sur San José dans la même journée ou possibilité de profiter de la mer et de la plage ainsi que de l’ambiance relaxante des caraïbes durant quelques jours.

Nuit dans un hôtel confortable près de Puerto Viejo.

 14 ° Jour : Journée Repos – Baignade – Puerto Viejo 

 

Journée repos-baignade, possibilité de louer un vélo pour visiter les jolies plages avoisinantes (plat-bord de mer).

Nuit dans le même hôtel que la nuit précédente.

 

15 ° Jour : Matinée Balade dans le parc national Cahuita- Après Midi Transfert San José (220 Km – 4 heures de route)

 

Matinée balade reposante à travers le parc national Cahuita situé bord de mer. Il est possible d’observer assez facilement bon nombre d’animaux (reptiles, singes, paresseux, ……), possibilité de baignade. Après-midi transfert jusqu’à San José.

Nuit dans un hôtel situé dans un quartier historique, au centre de San José. 

16° jour : Volcan Poas - Ville de San José

En matinée, visite du Parc National du Volcan Poas, l’un des plus grands cratères au monde. En cours d’après-midi, tour dans la ville de San José (théâtre, marché, musée….).

Nuit dans le même hôtel que la nuit précédente.

17 ° jour : Transfert à l’aéroport. 

Départ pour Paris, arrivée le 18ème jour à la mi-journée. Nuit dans l’avion.

TARIF

 

Tarifs établis au 21/11/11 modifiables en fonction de l’évolution des prestations terrestres et du taux de change.      

Tarifs calculés sur la base d’un taux de change correspondant à 1 Euros = 1,35 US $.

Pour un groupe de 4 personnes : 2410 Euros / personne

Pour un groupe de 6 personnes : 2090 Euros / Personne

Ces tarifs incluent réellement tout, ils peuvent être revus à la baisse en  proposant des activités optionnelles comme le kayak dans la mangrove, le porteur pour le premier jour du trekking, le tour en bateau jusqu’à Corcovado, la location du vélo qui revient très cher car il faut les amener depuis San José (pas de location dans le sud du pays), si l’on ne fait pas l’étape à vélo on peut aussi utiliser les transports locaux (moins onéreux), etc…

 Cela comprend :

  • Les transports : Bus, bateau…
  • ·Tous les frais de nuitées (, gîtes et auberges, en hôtels base chambre double),
  • ·Tous les repas et certains vivres de course,
  • ·Les visites et activités programmées,
  • ·L’encadrement qui sera assuré par Eric Gay  ainsi que par un guide indigène lors de la traversée de la cordillère de Talamanca

Reste à la charge des participants :

  • Le transport aérien (entre 700 et 900 euros),
  • Les dépenses à caractère personnel et les pourboires,
  • La taxe d’aéroport (~20 €) lors de la sortie du pays.

 ...................

 

 

Posté par seafire44 à 19:32 - Amérique Latine - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CAMBODGE ANGKOR 2011 (10) VILLAGE KHMERE ET TEMPLE PRE RUP

LA VIE EST LA SEULE AVENTURE DONT ON EST SUR DE NE PAS SORTIR VIVANT, ALORS DANS L'IMMEDIAT PROFITONS EN (Maurice et Kathia KRAFT)

Notre gîte du soir situé dans le Baray Oriental aujourd'hui asséché, est lové dans un jardin bordés de palmiers à sucre et plantés d'arbre à noix de cajou.

maison locale_nuit 2 chez l'habitant_03

habitant_01

habitant_02

Après une nuit sous les moustiquaires, nous découvrirons le village et ses petites maisons fleuries.

maison locale_nuit 2 chez l'habitant_maison du village_02

Ses écoles où nous apprendrons quelques mots khmères.

maison locale_nuit 2 chez l'habitant_école du village_01

maison locale_nuit 2 chez l'habitant_école du village_02

maison locale_nuit 2 chez l'habitant_école_01

 Nous verrons aussi à quoi ressemble l'arbre du fruit du dragon.

hanoi_marché fruit du dragon_01

maison locale_nuit 2 chez l'habitant_plante à fruit du dragon_01

Nous filons ensuite au temple Pré Rup tout proche. Il date de la seconde moitié du Xième siècle sous le règne de Rajendravarman. C'était le temple du roi. Il est situé à 500m au sud de la digue du Baray Oriental.

pre-rup-nc-angkorguide

pre rup

temple pre rup_16

Au deuxième niveau des éléphants sont dressés aux quatre angles et des lions gardent chacune des faces.

banteay samré_02

pre rup_03

Les linteaux des portes sont là aussi particulièrement ouvragés et parfaitement restaurés.

pre rup_01

temple pre rup_05

Des devatas en stucs ornent les murs.

temple pre rup_13

temple pre rup_15

.....

Posté par seafire44 à 19:19 - ASIE - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 novembre 2011

CAMBODGE ANGKOR 2011 (9) TEMPLE DE BANTEAY SREI

LA VIE EST LA SEULE AVENTURE DONT ON EST SUR DE NE PAS SORTIR VIVANT, ALORS DANS L'IMMEDIAT PROFITONS EN (Maurice et Kathia KRAFT)

Après le rivière des Mille Lingas, nous redescendons au pied du Phnom Kulen pour un déjeuner typique

repas près de banteay srei_03

près d'un petit bijou de l'architecture kmère, le temple de Banteay Srei.

banteay-srei

Contruit à l'époque de RAJENDRAVARMAN (944 - 968) ce n'est pas un temple royal , il appartenait à un conseiller du roi nomé YAJNAVARAHA.

banteay-srei-plan-680

 Il fut redécouvert en 1914, mais il doit sa célébrité au fait qu'André Malraux vola des statuts d'Aspara en 1923. Son larçin dévoilé, il dû les rendre. Même les les hommes dit "grand" ne sont pas toujours des êtres exemplaires. La restauration réalisée de 1931 à 1936 utilisa la fameuse technique hollandaise de l'anastylose employées précédemment au temple de Borobudur sur l'île de Java. Ce fut une première sur le site d'Angkor.banteay srei_vue arrière_01

Une chaussée de 67m de longueur permet d'accéder à trois enceintes concentriques.

banteay srei_chemin d'entrée_01

L'enceinte extérieure est contitué d'un mur de latérite ocre avec une vaste entrée coté orientale.

banteay srei_07

Le fronton est particulièrement ouvragé montrant Indra chevauchant son éléphant à trois têtes.

banteay srei_03

Près de l'entrée des inscriptions sur des colonnes racontent les faits d'époque.

banteay srei_ inscription_01

Les deux enceintes intérieures sont assez proche l'une de l'autre, il y a cependant suffisament d'espace pour des salles longues.

L'entrée du sanctuaire central est particulièrement ouvragée

banteay srei_08

A l'intérieure de l'enceinte centrale deux bibliothèques précèdent le sanctuaire central.

banteay srei_ partie centrale_01

Et tout autour de ce sanctuaire qui abritait Civa, des statuts de singes et de lions gardent l'entrée.

banteay srei_13

 Sur la partie arrière du sanctuaire, les frontons sont tout aussi magnifiques.

banteay srei_16

banteay srei_17

banteay srei_18

 Après cette visite très intéressante nous rejoindrons notre gîte chez les habitants d'un village voisin.

........

 

 

 

 

Posté par seafire44 à 18:53 - ASIE - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 novembre 2011

CAMBODGE ANGKOR 2011 (8) PHNOM KBAL SPEAN, LES MILLE LINGA

LA VIE EST LA SEULE AVENTURE DONT ON EST SUR DE NE PAS SORTIR VIVANT, ALORS DANS L'IMMEDIAT PROFITONS EN (Maurice et Kathia KRAFT)

Ce matin nous prenons la direction  des montagnes de Phnom Kulen au nord de Siem Reap. Nous atteignons ainsi une colline située à l'extrémité ouest de Phnom Kulen.

De cette colline nomée Phnom Kbal Spean descend une rivière le Stung Russei (la rivière des bambous) qui rejoint le lac Tonlé Sap via la rivière de Siem Reap.

Cette rivière est sacrée car elle s'écoule dans sa partie haute sur des lingas et nombres de pierres sculptées à l'éffigie de Vishnu, Civa ou Brahma.

kbal spean_11

Toutes ces sculptures datent de l'époque des rois Udayadityavarman II (1050 à 1066) et Jayavarman VII (1181 à 1215).

L'ascension de la colline est agréable sous les arbres .

kbal spean_02

A mi-pente, est aménagé un petit abri apprécié pour une pose boisson.

kbal spean_montée au site_01

Plus haut on trouve des fromagers envahisseurs aux formes particulièrement tortueuses.

kbal spean_montée au site_fromager_02

Et des roches étonnantes.

kbal spean_montée au site_bloc de grès_02

Nous arrivons ainsi à un pont franchissant la rivière sacrée. Là nous observons en contre-bas du pont des roches sculptées, ici Vishnu reposant sur un Naga  flottant sur les eaux cosmiques avec à ses pieds son épouse la déesse Lakshmi.

kbal spean_sculpture de vishnu_02

Face à Vishnu c'est Civa qui est sculpté avec des nombreux Lingas formants un véritable dallage (d'ou le nom des la rivière aux mille Lingas)

kbal spean_sculpture de civa et linga_01

Un peu plus haut dans le lit de la rivière c'est Brahma aux quatres visages.

kbal spean_sculpture de brahma_01

Redescendant le lit de la rivière, de nombreuses scultures s'offrent à nous, ainsi que de nombreux Lingas.

kbal spean_08

 

kbal spean_09

Nous atteignons ainsi une cascade sacrée où les cambodgiens viennent se purifier.

kbal spean_10

A cette époque de l'anné, les eaux sont basses et la cascade n'est qu'un filet d'eau, mais l'endroit est rafraîchissant malgré les moustiques omniprésents.

Après cette immersion dans le"sacré" nous redescendons et inévitablement passerons dans les boutiques installées au pied de la colline.

kbal spean_boutique au bas de la colinne_01

.......

Posté par seafire44 à 19:02 - ASIE - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 novembre 2011

CAMBODGE ANGKOR 2011 (7) TEMPLE PRASAT TOP ET NUIT CHEZ L'HABITANT

LA VIE EST LA SEULE AVENTURE DONT ON EST SUR DE NE PAS SORTIR VIVANT, ALORS DANS L'IMMEDIAT PROFITONS EN (Maurice et Kathia KRAFT)

Après le temple Phnom Bok nous revenons en fin d'après midi au bord du Baray Oriental et découvrons un autre petit temple le Prasat Top.

temple prasat top_05 

temple prasat top_03

temple prasat top_01

Nous passerons la nuit chez l'habitant dans une maison typique à deux étages. Les chambres sont situées à l'étage pour éviter les visites inopinées d'animaux.

nuit chez habitant_03

les douches et toilettes sont particulièrement sommaires , mais nous sommes maintenant rôdés après notre trek dans les montagnes du nord Vietnam, et comme il fait beau tout est bien.

nuit chez habitant_04jpg

Nous dormirons sous ces moustiquaires à l'étage de la maison.

nuit chez habitant_01

Repas et petit déjeuner seront pris dans une ambiance chaleureuse sur la terrasse autour d'une large table basse.

nuit chez habitant_05jpg

nuit chez habitant_02

nuit chez habitant_06 jpg

.......

 

Posté par seafire44 à 18:01 - ASIE - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 novembre 2011

CAMBODGE ANGKOR 2011 (6) TEMPLE PHNOM BOK

LA VIE EST LA SEULE AVENTURE DONT ON EST SUR DE NE PAS SORTIR VIVANT, ALORS DANS L'IMMEDIAT PROFITONS EN (Maurice et Kathia KRAFT)

Sous Yasovarman I (889 à 910) et Harshavarman I (910 à 923) les temples-montagnes  se développent. Phnom Bok en est un exemple.

Phnom Bok est situé sur un promontoire à l'est du site principal d'Angkor, dominant la plaine environante

situation générale

Au pied de la colline nous faisons un picnic sous un abri rudimentaire mais apprécié pour l'ombre qu'il nous procure.

temple phnom bok_08

temple phnom bok_11JPG

Après une courte sieste nous attaquons la montée sous une chaleur écrasante, deux voies s'offre à nous, les escaliers ou un chemin serpantant à flanc de colline. Finalement nous choisissons cette dernière option, réservant les escaliers pour la descente.

temple phnom bok_10

 Au sommet nous découvrons deux temples le premier est en phase de déblaiement, les archéologues repère chaque pierre en vue d'une reconstitution ultérieure. Dans ces ruine un énorme linga de pluisieurs tonnes à été découvert.

temple phnom bok_12

temple phnom bok_13

Un peu plus loin sur la crête entre les vestiges de batteries anti-aérinnes datant de l''époque Khmère rouge, on découvre un autre temple plus imposant et mieux conservé, agrémentés de deux superbes frangipaniers en fleurs.

temple phnom bok_14

temple phnom bok_frangipanier_01

temple phnom bok_frangipanier_04

temple phnom bok_06

La colinne est également occupée par une pagode plus moderne offrrant dans son intérieur de magnifiques fresques retraçant la vie de Bouddha.

 temple phnom bok_pagode_01

temple phnom bok_pagode_02

temple phnom bok_pagode_vie de bouddha_04

temple phnom bok_pagode_vie de bouddha_08

Nous prenons un peu de repos en dégustant des fruits cueillis dans les arbres environnants la pagode et redescendons par les fameux escaliers.

temple phnom bok_descente par les marches d'escalier_02

temple phnom bok_vue de la plaine d'angkor_02

.........

 

 

Posté par seafire44 à 19:29 - ASIE - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,