450px_Flag_of_Russia_svg450px_Flag_of_Saint_Vincent_and_the_Grenadines_svg600px_Flag_of_Djibouti_svg600px_Flag_of_Ethiopia_svg600px_Flag_of_French_Polynesia_svg600px_Flag_of_Guadeloupe__28local_29_svg600px_Flag_of_Indonesia_svg600px_Flag_of_Tanzania_svg720px_Flag_of_Brazil_svg750px_Flag_of_Martinique_svg750px_Flag_of_Saint_Barthelemy__28local_29_svg750px_Flag_of_Spain_svg756px_Flag_of_Qatar_svg800px_Flag_of_Costa_Rica_svg800px_Flag_of_Europe_svg800px_Flag_of_France_svg800px_Flag_of_Greece_svg800px_Flag_of_Guatemala_svg800px_Flag_of_Italy_svg800px_Flag_of_Japan_svg800px_Flag_of_Madagascar_svg800px_Flag_of_Mauritius_svg800px_Flag_of_Mexico_svg800px_Flag_of_Saint_Martin__28local_29_svg800px_Flag_of_Sint_Maarten_svg800px_Flag_of_the_Dominican_Republic_svg800px_Flag_of_the_People_27s_Republic_of_China_svg800px_Flag_of_the_Seychelles_svg800px_Flag_of_the_United_States_svg800px_Flag_of_Tunisia_svg800px_Flag_of_Vanuatu_svg

SOIF D AILLEURS

ILES MYTHIQUES VOLCANS ACTIFS LAGONS TURQUOISES POPULATIONS INDIGENES FLORE ET FAUNE SAUVAGES VILLES CHARGEES D HISTOIRE EVADEZ VOUS AVEC MOI

VOICI MES BUZZ VIDEOS LES PLUS RECENTS CLICK DESSUS POUR LES VOIR

03 décembre 2011

VOYAGE AU COSTA RICA

LA VIE EST LA SEULE AVENTURE DONT ON EST SUR DE NE PAS SORTIR VIVANT, ALORS DANS L'IMMEDIAT PROFITONS EN (Maurice et Kathia KRAFT)

Voici un circuit organisé par un ami , Eric Gay du Costa Rica, un petit bijou hors des sentiers battus, n"hésitez pas à le contacter si cela vous branche. C'est super!!!!!!

INTERNATURA FRCR

Eric Gay

AP. 64–3100

SantoDomingo – Heredia

Costa Rica – América Central

Tel / Fax: (506) 22 44 10 74

E.mail: veloforet@yahoo.fr

www.internatura-frcr.com

Cédula Juridica: -3-101-363512-

LA TRAVERSEE DU COSTA RICA

Kayak – Vélo - Trekking

18 Jours / 16 Nuits

Cette expédition est réservée à des Sportifs-Aventuriers  bénéficiant d’une excellente condition physique et désireux de connaitre différentes facettes du pays  et de s’immerger totalement durant quelques jours au beau milieu du plus grand massif de forêt tropicale humide d’Amérique Centrale. L’activité « kayak » est accessible à des débutants ; aucune préparation n’est requise pour l’étape à vélo.

Dans le parc International La Amistad (Cordillère de Talamanca), la faune est abondante (tapir, jaguar, pumas, reptiles, oiseaux, grenouilles,…..) mais il est extrêmement difficile de voir tous ces animaux du fait de la densité et de l’immensité de la fôret, le plus souvent on observe des traces de tapir ou de félins. Par contre, côté flore, on est généralement plutôt émerveillé en, découvrant une telle diversité : orchidées, plantes épiphytes, mousses, fleurs de sous-bois, bromélias,….

Nous aurons sans doute l’occasion d’observer davantage la faune en visitant les parcs nationaux de  Corcovado et Cahuita. 

Il s’agit d’une traversée assez engagée du fait de l’impossibilité de communiquer (pas de signal téléphone) durant environ 5 jours et de la difficulté d’évacuer un éventuel blessé. De plus, il s’agit de l’une des régions les plus pluvieuses du pays (entre 4000 et 5000 mm/ an), qui plus est, l’itinéraire emprunte parfois le lit d’une rivière, il est donc possible de rester bloqué quelques jours dans un campement, en attendant la décrue. De ce fait, La durée de l’expédition est variable en fonction des conditions : entre 6 et 10 jours.

Durant plus de 4 jours, nous ne rencontrerons personne et serons totalement immergés au cœur de cette immense jungle. Durant plus de 3 jours, nous évoluerons entre 1700 mètres et 2200 mètres d’altitude, les températures peuvent être fraiches durant les nuits (environ 10 à 12 °c). Les conditions seront très sommaires, nous bivouaquerons (hamacs) toujours à proximité d’une source d’eau

Incontestablement, il s’agit de l’une des plus belles aventures que l’on puisse vivre au Costa Rica. Le contraste est saisissant entre la façade Pacifique (plutôt sèche) et la façade  Atlantique (très humide).

A travers les quelques rencontres que nous ferons, nous appréhenderons mieux la manière dont vivent les populations autochtones.

 

Ce voyage peut être organisé durant les mois de mars et avril et est modulable en fonction de vos goûts et de votre disponibilité.

 

TOUR - ITINERAIRE 

 

 

LES ETAPES

 

1° jour :      Voyage avion PARIS-SAN JOSE

Je vous accueille à votre arrivée prévue en soirée. Transfert en bus à l’hôtel situé dans un quartier historique, au centre de San José.

2° jour :      Biodiversité – Transfert – Tour Café

San José – Santa Maria de Dota (75 Km)

Visite de l’institut national de la biodiversité (INBIO) pour mieux comprendre ce qui caractérise le Costa Rica : sa formation géologique, sa biodiversité, ses parcs nationaux. Puis nous gagnerons, en bus le village de Santa Maria de Dota (70 Km – 1h30) ou nous serons reçu dans une coopérative pour une visite sur le café (récolte et transformation).

Nuitée dans un petit hôtel.

 

3°Jour :     Ecosystèmes d’altitude – Kayak mangrove

Santa Maria de Dota –San Isidro - Punta Mala  (170 Km)

Départ en bus vers 7h30, passage d’un col à près de 3400 mètres d’altitude, petite pause pour gravir à pied un petit sommet (40 minutes aller-retour) d’où il est possible, par temps clair, de voir les deux océans et découvrir le paramo (végétation d’altitude). Nous continuerons notre route en direction de la façade pacifique du pays en passant par la petite ville de San Isidro, la station balnéaire de Dominical puis nous longerons l’océan sur 40 kilomètres.

Nous pratiquerons le kayak afin de découvrir une magnifique mangrove ainsi que les oiseaux et les animaux qui l’occupent.

Nuit dans un hôtel confortable situé dans une belle vallée, au bord d’une rivière.

 

 

4° jour :  Transfert Bahia Drake  - Balade - Plage

Après deux heures trente  de route nous arriverons à Bahia Drake, village situé dans un cadre idyllique. Nous nous installerons dans notre hôtel puis nous irons découvrir à pied les très belles plages avoisinantes, baignade.

Nuit dans un petit hôtel.

 

 

5 ° jour :    Transfert en bateau (1 heure) – Matinée balade à travers le Parc National Corcovado (La Sirena)- Après midi retour  Bahia Drake (1 h en bateau)  - Repos

Après une heure de bateau, nous débarquerons sur la plage de la Sirena et entrerons dans le parc national Corcovado. L’endroit est idéal pour observer une abondante faune sauvage (cochons sauvages, chevreuils, toucans, coatis, singes, félins,….) ainsi qu’une des plus impressionnantes forêts tropicales d’Amérique Centrale (arbres gigantesques et rares).

En fin de matinée, nous regagnerons Bahia Drake en bateau ( 1h ), repos-plage en cours d’après-midi.

Nuit dans le même hôtel que la nuit précédente.

 

6°  jour :  Transfert en Bateau à Sierpe  - A Vélo jusqu’à Buenos Aires (80 Km – entre 4 et 5 h.)

Nous prendrons le bateau (1H) pour gagner Sierpe. Nous naviguerons tout d’abord en mer puis sur une belle rivière dont les berges sont couvertes de mangrove.

Nous rallierons le village de Buenos Aires à vélo en suivant la vallée du Rio Grande de Terraba, jolis paysages, étape légèrement bosselée mais pas franchement difficile. Nous traverserons la petite ville de Palmar Norte puis quelques rares villages indigènes Terraba situés au bord de la rivière du même nom.

Depuis Buenos Aires, village entouré de plantations d’ananas, un véhicule  nous emmènera jusqu’à Ujaras (communauté indigène), environ 15 kilomètres de mauvaise piste. Notre guide indigène nous accueillera dans sa famille ; nous installerons nos hamacs puis nous découvrirons le mode de vie des habitants en nous baladant à travers ce tout petit village. 

7° jour :     Ujaras (480 m) – Col (2240 m) – Quebrada Kuisa (2070 m)

Environ 9 heures de marche    

Descente: -170 m   Montée: +1760 m 

 

Il s’agit véritablement de l’étape la plus difficile du fait de l’important dénivelé positif (1760 mètres), de la grande distance parcourue, sans oublier le poids conséquent des sacs puisque nous transportons notre nourriture pour 10 jours. A ce sujet, pour cette première étape,  il est recommandé de faire appel au service d’un porteur afin de ne pas s’épuiser dès le premier jour et  être en pleine forme pour le reste de l’itinéraire !

Nous débuterons l’étape vers 5 heure du matin afin d’éviter les grosses chaleurs. Sur la première partie de l’itinéraire, les points de vues sont superbes et tout particulièrement sur le Cerro Durika (3280 m), point culminant de la région.

Durant les deux premières heures, nous randonnerons à travers des zones habitées sur des chemins qu’utilisent les indigènes Cabécars pour se rendre au village d’Ujaras. Puis, nous débuterons une très longue et belle montée tout d’abord sur des crêtes couvertes de savanes, puis, après 1400 mètres de dénivelé positif,  nous rentrerons dans la forêt tropicale humide pour en ressortir le tout dernier jour de la traversée. Après avoir passé le point culminant (2240 m) de toute la traversée, nous basculerons sur la façade Atlantique du pays et pénétrerons à l’intérieur du parc international « La Amistad ». Petite descente afin de regagner notre lieu de bivouac situé au bord d’un ruisseau. 

 

 

 

 

 

 

 

8é jour :     Quebrada Kuisa (2070 m) – Quebrada Kirigu (1765 m)

Entre 5 et 6 heures de marche

Descente: -750 m   Montée: +445 m 

Nous débuterons l’étape par 100 mètres de dénivelé positif pour parvenir sur une crête d’où nous aurons une vue ample sur les massifs montagneux et l’immense massif forestier qui s’étend à perte de vue. Le sentier n’est pas toujours bien ouvert et notre guide doit fréquemment utiliser sa machette pour dégager la végétation ; il faut parfois ramper sous des amas de mousses et de végétation pour se frayer un passage. Descente à travers une forêt dont le sous étage est composé de bambou ; traversée d’une belle rivière et remontée sur des crêtes d’où nous pourrons de nouveau voir les sommets avoisinants ainsi que quelques massifs rocheux qui émergent de la forêt. Nous suivrons une crête, puis apercevrons une magnifique cascade près de laquelle nous installerons notre campement. Nous aurons sans doute l’occasion d’agrémenter notre souper avec des cœurs de palmiers car le campement est installé au milieu des palmiers dont on consomme le cœur.

Possibilité d’aller au pied de la cascade en remontant le lit de la rivière.

 

9°  jour :   Quebrada Kirigu (1765 m)– Camp Inbio (1700 m)

Entre 6 et 7 heures de marche

Descente: - 475 m   Montée: + 410 m

Nous débuterons la journée par deux heures de marche entre le lit et les berges de la rivière afin de rejoindre la vallée du rio Coén ; cette partie de l’itinéraire peut s’avérer délicate si la rivière est en crue et il faut être préparé à patienter quelques heures voir quelques jours dans ce dernier cas.

De 1600 mètres d’altitude, nous repasserons à plus de 1900 mètres, l’itinéraire chemine à travers une succession de crêtes entrecoupées de quelques rudes descentes et montées à travers une forêt tropicale humide magnifique ou abondent les espèces végétales (palmiers, fleurs, plantes épiphytes,..), un vrai paradis. Fin d’étape descendante pour regagner un joli ruisseau au bord duquel nous installerons notre campement.

10°  jour : Camp Inbio (1700 m)– Camp Rio Tapari (645 m)

Entre 5 et 6 heures de marche

Descente: -1260 m   Montée: + 205 m 

 

Nous débuterons l’étape par une légère descente puis une petite remontée pour rejoindre la fameuse Fila Bugu que nous suivrons durant plus de 4 heures pour parvenir jusqu’au fond de la vallée du Rio Tapari.

Au fur et à mesure que nous perdrons de l’altitude, nous découvrirons différents type de forêts tropicales et les espèces d’oiseaux seront de plus en plus nombreuses. En fin  d’étape, nous perdrons 500 mètres d’altitude sur une très courte distance, cette descente est assez éprouvante du fait de la pente et du type de terrain, plutôt glissant et donc éprouvant physiquement.

Nous traverserons le rio Tapari pour aller installer notre campement sur une plateforme aménagée entre le bord de la rivière et la forêt. Si le niveau de la rivière est bas, la traversée s’avère facile, dans le cas contraire nous installerons une corde pour nous sécuriser.

11 °  jour :  Camp Rio Tapari (645 m)– San José Cabecar (425 m)

Entre 6 et 7 heures de marche

Descente: -510 m   Montée: + 380 m

Nous pénétrerons dans des zones qui ont été habitées par les indigènes Cabécar lorsque les compagnies bananières ont envahi leurs territoires facilement cultivables ; aujourd’hui, la nature a repris ses droits et la végétation a de nouveau envahi la zone. Dans la première partie de l’étape, nous traverserons des forêts primaires et secondaires puis nous suivrons le lit de la rivière Cuén pendant une bonne partie de la journée. A certains endroits, lorsque la rivière devient tumultueuse (gorges) nous remonterons sur les flancs de la vallée, successions de petites montées et descentes.

Contrairement aux deux jours précédents, nous profiterons à nouveau de très beaux points de vue sur les montagnes et vallées avoisinantes.

En fin d’étapes nous traverserons les premières zones cultivées et installerons notre campement près de la première maison indigène qui se situe tout près du village de San José Cabécar.

 

12 ° jour :    San José Cabecar (425 m) – Village de Coroma(170 m)

Entre 6 et 7 heures de marche

Descente: -690 m   Montée: + 435 m

La dernière étape n’est ni facile, ni difficile mais très différente  du fait que nous traverserons des zones habitées et rencontrerons sans doute des indigènes Cabécars en cours de route. Dans cette région, les habitants vivent presque en autarcie (chasse, pêche et agriculture) ; leurs maisons sont construites de manière traditionnelle.

Nous marcherons tout d’abord à travers des plantations de bananes et de cacaotiers avant de traverser, comme des funambules, un  impressionnant pont suspendu constitué par trois câbles. Nous longerons la rivière Cuén une petite heure durant avant de la retraverser sur un pont digne de ce nom. Quelques deux cent quinze mètres de dénivelé positif pour passer un petit col, petite descente pour parvenir à sortir de l’imposante cordillère de Talamanca ; arrivée dans une immense vallée. Succession de petites montées et descentes avant d’aborder la dernière ligne droite sur un bon chemin  bien large et légèrement descendant pour parvenir jusqu’au petit village indigène de Coroma.

Nous installerons sans doute nos hamacs sous le porche de l’église.

13 °  jour :         Coroma  – Sepeque – Suretka – Bribri – Puerto Viejo

Nous traverserons le rio Cuén en pirogue puis, en une vingtaine de minute de marche, nous regagnerons le village de Sepeque où nous monterons dans un bus local puis dans une  pirogue qui nous conduira jusqu’à Suretka (~ 1 heure de trajet). Ce voyage en bus et en pirogue est réellement dépaysant car, après des jours au milieu de la jungle, on se retrouve immergé aux milieux des populations indigènes et l’on retrouve peu à peu le monde civilisé.

De Suretka, nous regagnerons Bribri et Puerto Viejo en bus, environ 1h30 de trajet pour arriver au bord de la mer des Caraïbes.

Retour possible sur San José dans la même journée ou possibilité de profiter de la mer et de la plage ainsi que de l’ambiance relaxante des caraïbes durant quelques jours.

Nuit dans un hôtel confortable près de Puerto Viejo.

 14 ° Jour : Journée Repos – Baignade – Puerto Viejo 

 

Journée repos-baignade, possibilité de louer un vélo pour visiter les jolies plages avoisinantes (plat-bord de mer).

Nuit dans le même hôtel que la nuit précédente.

 

15 ° Jour : Matinée Balade dans le parc national Cahuita- Après Midi Transfert San José (220 Km – 4 heures de route)

 

Matinée balade reposante à travers le parc national Cahuita situé bord de mer. Il est possible d’observer assez facilement bon nombre d’animaux (reptiles, singes, paresseux, ……), possibilité de baignade. Après-midi transfert jusqu’à San José.

Nuit dans un hôtel situé dans un quartier historique, au centre de San José. 

16° jour : Volcan Poas - Ville de San José

En matinée, visite du Parc National du Volcan Poas, l’un des plus grands cratères au monde. En cours d’après-midi, tour dans la ville de San José (théâtre, marché, musée….).

Nuit dans le même hôtel que la nuit précédente.

17 ° jour : Transfert à l’aéroport. 

Départ pour Paris, arrivée le 18ème jour à la mi-journée. Nuit dans l’avion.

TARIF

 

Tarifs établis au 21/11/11 modifiables en fonction de l’évolution des prestations terrestres et du taux de change.      

Tarifs calculés sur la base d’un taux de change correspondant à 1 Euros = 1,35 US $.

Pour un groupe de 4 personnes : 2410 Euros / personne

Pour un groupe de 6 personnes : 2090 Euros / Personne

Ces tarifs incluent réellement tout, ils peuvent être revus à la baisse en  proposant des activités optionnelles comme le kayak dans la mangrove, le porteur pour le premier jour du trekking, le tour en bateau jusqu’à Corcovado, la location du vélo qui revient très cher car il faut les amener depuis San José (pas de location dans le sud du pays), si l’on ne fait pas l’étape à vélo on peut aussi utiliser les transports locaux (moins onéreux), etc…

 Cela comprend :

  • Les transports : Bus, bateau…
  • ·Tous les frais de nuitées (, gîtes et auberges, en hôtels base chambre double),
  • ·Tous les repas et certains vivres de course,
  • ·Les visites et activités programmées,
  • ·L’encadrement qui sera assuré par Eric Gay  ainsi que par un guide indigène lors de la traversée de la cordillère de Talamanca

Reste à la charge des participants :

  • Le transport aérien (entre 700 et 900 euros),
  • Les dépenses à caractère personnel et les pourboires,
  • La taxe d’aéroport (~20 €) lors de la sortie du pays.

 ...................

 

 

Posté par seafire44 à 19:32 - Amérique Latine - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire